Jean-Luc Crucke tacle son président Georges-Louis Bouchez : « Je vois un peu de Trump en lui »

L’ancien ministre wallon des finances était l’invité de la Villa Politica ce jeudi sur la VRT. Parmi les sujets abordés, le politicien de 59 ans s’est attardé sur son président de parti, Georges-Louis Bouchez. « Il mène une opposition contre le gouvernement (que son parti intègre pourtant, NDLR) », a-t-il déclaré.

Il a ensuite osé une comparaison entre le Montois et l’ancien président des Etats-Unis. « 

Je vois parfois un peu de Donald Trump en lui. Et selon moi, ce n’est pas la direction pour notre futur ».

En quoi fonde-t-il cette comparaison ? Les critiques du sénateur MR envers Tine Van Der Straeten, ministre de l’énergie, qui mène des négociations avec Engie quant à la prolongation des réacteurs nucléaires. « Tout le monde reconnaît, sauf mon président de parti, que Tine Van Der Straeten maîtrise très bien ses dossiers. Elle essaye de faire, ce n’est pas facile, mais il faut oser et pas toujours critiquer ».

« Il faut être derrière un ministre et pas contre »

Pour Jean-Luc Crucke, la manière d’agir de son président n’est pas correcte. « Quand il faut négocier avec des sociétés comme Engie, cela demande beaucoup de patience et de temps. Donc, il faut d’abord être derrière un ministre et pas contre, même s’il n’est pas libéral ».