Interdiction des armes nucléaires: la Belgique appelée à participer au sommet de l’ONU

La réunion des États parties aura lieu du 21 au 23 juin à Vienne. Le Traité des Nations unies sur l’interdiction des armes nucléaires est entré en vigueur le 22 janvier 2021 et rend les armes nucléaires illégales au regard du droit international. Les pays membres de l’Alliance atlantique (OTAN) et donc la Belgique n’ont pas signé le traité en question. Les Affaires étrangères expliquent en effet que le Traité de non-prolifération des armes nucléaires (TNP) est l’instrument adéquat pour garantir un monde sans armes nucléaires. Le TIAN ne tiendrait pas compte, selon les pays de l’OTAN, de l’environnement de sécurité international.

Les ONG Pax Christi, Intal et Vrede vzw, entre autres, ont ainsi appelé jeudi le gouvernement belge à participer à la réunion de Vienne. La présence de la Belgique serait, selon ces dernières, conforme à l’accord de gouvernement dans lequel la Belgique promet de s’engager en faveur du désarmement nucléaire et de la non-prolifération au niveau mondial.

« L’Allemagne et la Norvège ont déjà indiqué qu’elles participeront à la réunion des États parties en tant qu’observateurs. Il n’y a donc aucune raison valable pour que le gouvernement belge ne respecte pas sa promesse de l’accord de coalition et n’y participe pas », expliquent les mouvements pacifistes.