Il voyageait gratis sur Brussels Airlines

Le prévenu avait piraté le système de ticketing en ligne de la compagnie. Il bénéficie de la mansuétude du tribunal.

Le tribunal correctionnel de Malines a reconnu, lundi, un homme de 25 ans coupable de sabotage informatique. Il avait piraté le système de ticketing en ligne de Brussels Airlines et s’était envolé gratuitement, avec deux amis, en business class, pour New York. Il ne se verra pas infliger de peine supplémentaire.

En 2017, les tribunaux de Malines et de Bruxelles lui avaient accordé une suspension probatoire après qu’il eut déjà piraté les sites de Lufthansa, Thalys, Mobistar et Proximus. Les faits concernant Brussels Airlines datent de 2016 et depuis le prévenu ne s’est plus signalé, ce qu’a plaidé sa défense, pour qui il a commis les faits par passion pour l’informatique.

Le parquet avait proposé une absorption de la peine avec conditions de probation. Brussels Airlines demandait 20 000 euros de dommages et intérêts : elle en a obtenu 12 000. On notera que la compagnie a sécurisé son site… avec l’aide du prévenu.