”Il faut qu’on parle” : pas de Flamand, pas d’argent !

Jean-Marc Gheraille, rédacteur en chef de la Dernière Heure, déplore qu’on mette davantage en évidence les accusés que les victimes tandis que Jonathan De Taye, pourtant avocat de la défense, explique son émotion quand il entend les témoignages des victimes des attentats de Paris. L’avocat dit également regretter que les parties civiles se désistent, découragées par ce procès bruxellois compliqué.

Concernant la polémique Ben Weyts, Jean-Marc Gheraille comprend l’objectif du ministre flamand, à savoir, vouloir pousser les gens à apprendre le néerlandais. Mais il déplore le moyen choisi pour l’atteindre.

Au sujet de la potentielle vente du club carolo, le rédacteur en chef de la Dernière Heure explique que le Sporting doit changer de propriétaire si l’ambition est de passer au niveau supérieur, notamment sur la scène européenne.

« Il faut qu’on parle »: Marc Tarabella sur le grill !