Herstal: condamnation définitive pour les 17 manifestants de la FGTB qui avaient bloqué la E40

Condamnés en premières instance et devant la Cour d’Appel de Liège, les 17 syndicalistes de la FGTB qui avaient été reconnus coupables d’entrave méchante à la circulation avaient introduit un pourvoi en Cassation. Ils viennent d’être déboutés.

Pour rappel, le 19 octobre 2015, ils avaient bloqué l’autoroute E40 à hauteur du pont de Herstal, provoquant d’invraisemblables embouteillages mais aussi d’importantes dégradations.

Identifiés par les forces de police, ils avaient donc été traînés devant les tribunaux, avec l’issue judiciaire que l’on connaît. En effet, les 17 manifestants avaient été condamnés à des peines différentes selon leur « statut ». Ainsi, les dirigeants avaient été condamnés à des peines d’un mois de prison avec sursis, alors que les militants écopaient d’une peine de 15 jours de prison avec sursis. La Cour avait également prononcé des amendes pénales qui oscillaient entre 1 600 € et 2 800 € pour les dirigeants.

Après leurs condamnations en Appel, les 17 condamnés avaient alors, comme un seul homme introduit ce pourvoi en Cassation, qualifiant leur double condamnation (en Instance et en Appel) d’entrave méchante à la liberté d’expression et estimant qu’ils avaient été victimes d’un procès politique.

Devant la plus haute instance, les avocats des prévenus avaient développé quatre moyens relatifs à des violations du code d’instruction criminelle, du code pénal et de la convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales. En vain.

Selon l’agence Belga, cet arrêt a été rendu le 23 mars dernier. Cette décision implique que leurs condamnations sont désormais définitives.