Grèves dans les prisons: les perturbations se limitent à Louvain, Saint-Gilles et Merksplas

Les actions des gardiens de prison se concentrent samedi à Louvain, St-Gilles et Merksplas. Il n’y a pas d’autres actions dans d’autres prisons.

Les syndicats ont lancé des actions de grève mercredi soir dans les établissements pénitentiaires, contre l’instauration d’un service minimum lors de tels mouvements.

Samedi matin, les perturbations ne concernaient plus que la prison centrale de Louvain, avec 23,53% des gardiens au travail, et de Saint-Gilles (55,13%). A Merksplas, seuls quatre agents avaient débrayé mais 93,56% ont bien repris le travail.

Samedi après-midi, 44,12% du personnel travaillaient à Louvain et 59% à St-Gilles. A Merksplas, le nombre d’agents qui ont débrayé a augmenté dans l’après-midi. 82,54% des travailleurs étaient toutefois à leur poste.