Georges-Louis Bouchez juge le boycott de la coupe du monde « hypocrite » : « En politique, il faut oser se salir les mains pour progresser »

Le président du MR, Georges-Louis Bouchez, va se rendre au Qatar pour le match de Coupe du monde des Belges contre le Maroc, écrit-t-il dans les colonnes du Het Nieuwsblad. Le libéral qualifie le boycott de la Coupe du monde de « totalement hypocrite », mais l’intention de n’y aller qu’à partir des demi-finales, par exemple, l’est tout autant, estime-t-il.

« Laissez sûrement tout ce cinéma éthique derrière vous », dit-il, en tant que chroniqueur pour la Coupe du monde pour le média flamand. Le gouvernement fédéral a décidé au début du mois d’envoyer la ministre des affaires étrangères Hadja Lahbib au Qatar pour assister à l’un des matchs de groupe des Diables rouges. Cette décision a fait évidemment polémique. Le Qatar ne fait pas grand cas des droits des femmes et des LGBTQI +, et a sur la conscience la mort de milliers de travailleurs migrants employés pour construire ses stades de football.

L’appel au boycott a donc retenti. Mais ce serait « d’une hypocrisie totale », écrit le président du MR. « Nous négocions avec le Qatar des contrats dans le domaine de l’énergie et de la construction, les Qataris nous ont également déjà apporté leur aide lors de la crise des réfugiés afghans, mais lorsque le football est pratiqué, nous devrions rester à l’écart ? C’est absurde », estime M. Bouchez. En outre, « rien ne changera jamais si nous ignorons des pays comme celui-là ». « En politique, il faut oser se salir les mains pour progresser ».

Georges-Louis Bouchez fait également référence au discours controversé du président de la Fifa, Gianni Infantino, à la veille de la Coupe du monde, dans lequel le Suisse s’est agacé du « double standard » de l’Europe à l’approche de la Coupe du monde. « Je regrette également la manière irrespectueuse dont il a délivré son message. Mais je suis d’accord avec sa prémisse, à savoir que l’Occident pourrait être un peu moins hypocrite », a déclaré M. Bouchez. Le chef du MR se rendra bientôt lui-même à Doha, probablement pour le match des Diables rouges contre le Maroc. Il veut également être présent si les Belges jouent la finale. « Alors beaucoup de politiciens feront de leur mieux, je pense. J’ai déjà entendu certains dire que, par respect pour les travailleurs invités au Qatar, ils n’iront qu’à partir des demi-finales. Intéressant… Donc à partir d’un certain tour, les droits de l’homme augmentent ? Laissez tout ce cinéma éthique derrière vous de toute façon. »