Georges-Louis Bouchez défend Will Smith après sa gifle aux Oscars: « C’est un geste d’amour »

Georges-Louis Bouchez était l’invité de l’émission « Il faut qu’on parle » mercredi matin sur DH Radio . Au micro de Maxime Binet, le président du MR a évoqué la réforme contestée du rythme scolaire ou encore le plan de relance wallon.

Tradition de l’émission, l’invité a aussi pu adresser un carton vert et rouge à des personnalités. Revenant sur la situation en Ukraine, Georges-Louis Bouchez a accordé son carton rouge à Vladimir Poutine. « Pour le carton vert, je vais peut-être surprendre », a indiqué le président libéral. « Il y a une grande vague de critiques à l’égard de Will Smith, mais moi je lui adresserais un carton vert. On va me dire que la violence n’est pas une solution, je sais ça. Mais très franchement, quand quelqu’un que vous aimez est attaqué concernant sa maladie, je trouve que parfois sortir du cadre, ce n’est pas forcément dommageable. Je suis une personnalité publique, j’accepte énormément de choses, mais il y en a une que je n’accepte pas, c’est qu’on s’en prenne à ma vie privée. »

Quant à savoir s’il aurait pu en venir aux mains pour défendre un proche, M. Bouchez a quelque peu nuancé. « J’aurais peut-être fait preuve de plus d’esprit. Je l’aurais peut-être fait différemment. On est toujours plus malin avec le recul, mais en tous les cas ça montre que Will Smith a des valeurs importantes », a conclu le Montois, estimant que l’acteur américain avait avant tout posé un « geste d’amour ».

Retrouvez l’émission complète