François Bellot: « Il faut investir 35 milliards d’euros dans le rail d’ici 2031 »

Ce mercredi, Sophie Dutordoir et Luc Lallemand, respectivement administrateurs-délégués de la SNCB et d’Infrabel (le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire) profitaient d’une audition au Parlement pour formuler leurs demandes au futur gouvernement. Ils veulent en particulier des précisions sur la libéralisation du rail, sur la vision de la mobilité dans les prochaines années et sur les moyens pour l’infrastructure ferroviaire. Justement, sur ces sujets, le ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot (MR), a quelques idées. Prémâchant ainsi le travail du futur exécutif, il en fait part à La Libre. Et dévoile les montants envisagés en mobilité ferroviaire dans le cadre du Plan national Énergie-Climat.