Extinction Rebellion déverse une tonne de pulpe de betterave devant le siège du MR

Des activistes d’Extinction Rebellion (XR) déguisés en abeilles et arborant le slogan « No bees – No food » ont déversé mercredi matin une tonne de pulpe de betterave devant la porte du siège du MR, à Bruxelles. Par cette action, les militants entendent dénoncer l’utilisation continue en Belgique de pesticides « interdits par l’UE en raison de leur haute toxicité pour les insectes pollinisateurs ». Selon XR, le ministère de l’Agriculture fait un usage excessif de dérogations pour « situations d’urgence » afin de perpétuer l’emploi de ces substances interdites.

Extinction Rebellion déverse une tonne de pulpe de betterave devant le siège du MR
©XR

Une action qui intervient deux semaines après que le ministre de l’Agriculture David Clarinval (MR) a été accusé par l’ONG PAN Europe de cacher « la menace que représentent les pesticides dans les fruits et légumes belges, qui sont les plus contaminés d’Europe ».

Extinction Rebellion déverse une tonne de pulpe de betterave devant le siège du MR
©XR

« Chaque année l’Union européenne, à la demande du ministère belge de l’Agriculture, émet les mêmes dérogations pour les mêmes pesticides tueurs d’insectes pollinisateurs. Autrement dit, en déclarant comme « situations d’urgence » des phénomènes périodiques communs tels que les invasions de pucerons, notre gouvernement permet à une large partie du secteur agricole de contourner l’interdiction et de continuer à utiliser ces substances », déplore Xavier, porte-parole du mouvement.

XR affirme que l’avenir depend de celui des insectes pollinisateurs. « D’abord, parce que 75% de notre production alimentaire dépend directement de leur travail de pollinisation. Ensuite, parce que leur disparition risque de se répercuter sur toute la chaîne alimentaire, menaçant ainsi l’existence de nombreuses autres espèces animales et végétales. La crise climatique n’est pas le seul effet de l’activité humaine à mettre notre avenir en danger. Les crise de pollution et de la perte de biodiversité sont tout aussi alarmantes. »

Les militants sont restés moins d’une demi-heure devant le siège du parti libéral. L’action s’est déroulée sans heurts. La police a été appelée, mais les militants sont partis avant qu’elle n’arrive.

Si XR a choisi de déverser de la pulpe de betteraves, c’est parce qu’en Belgique, la culture de ces dernières se fait avec une quantité importante pesticides. « Parmi les pesticides tueurs de pollinisateurs utilisés dans ce secteur, on retrouve plusieurs molécules de la tristement célèbre familles des néonicotinoïdes, ainsi que le Sulfaxoflor, d’abord promu comme alternative inoffensive à ces derniers, mais finalement interdit par l’UE il y a deux mois seulement. »

XR demande que le gouvernement belge arrête immédiatement de distribuer des dérogations pour des pesticides interdits par l’Union européenne, et amorce une transition rapide vers une agriculture durable.