En blocus, les étudiants rivalisent de stratégies originales

« La Libre Etudiant » a consacré plusieurs articles à ce sujet. Voici un récapitulatif.

Se filmer en train d’étudier

Pratique née en Corée du Sud, le gongbang signifie littéralement « émission d’études » en coréen. Elle consiste à se filmer en train d’étudier afin d’inviter d’autres étudiants à prendre exemple.

Lire l’article complet

Étudier en musique, une bonne idée ?

Il n’est pas rare de voir des étudiants réviser, un casque vissé sur les oreilles. Certains aiment en effet écouter de la musique pendant l’étude . Mais est-ce une bonne idée ?

Lire l’article complet

Un jogging de 3, 5, 7 ou 10 km, deux fois par semaine

À Louvain-la-Neuve, le kot-à-projet SupportKot organise de multiples activités pour soutenir les étudiants, dont un jogging deux fois par semaine pendant le blocus. L’idée est d’encourager à faire du sport durant cette période studieuse.

« On conseille de faire 30 minutes d’activité physique modérée par jour » , explique Anne Masureel , responsable de l’équipe santé du service d’aide aux étudiants de l’UCLouvain. Mais, selon une récente étude, même deux minutes de sport par jour montreraient déjà leurs effets.

>> Lire l’article complet

Quelques jours dans le silence d’une abbaye

Tout le monde ne ressent pas le besoin d’être relié aux autres. Au contraire, certains étudiants recherchent l’isolement. C’est le cas de Lucille, étudiante à l’UNamur en première année de médecine. Elle a choisi l’abbaye de Soleilmont, près de Fleurus, pour étudier en toute tranquillité pendant quelques jours. « Je suis l’aînée d’une famille de quatre frères et sœurs. Alors, parfois, il y a vraiment beaucoup d’animation à la maison » , sourit-elle. Le décalage entre ses cadets qui sont en vacances et elle qui doit étudier peut parfois être compliqué à gérer. Alors, sa maman lui a conseillé de se rendre dans une abbaye pour être au calme.

>> Lire l’article complet

Les activités qui ont la cote pour déstresser

« La Libre Étudiant » a interrogé les jeunes pour savoir vers quelles activités ils se tournent pour se détendre. Au-delà des classiques sorties entre amis, soirées séries, réseaux sociaux et jeux vidéo, on retrouve des passe-temps un peu plus originaux. Comme le tricot, le dessin ou encore la cuisine.

>> Lire l’article complet