Elio Di Rupo: « Les coiffeurs pourraient rouvrir à la mi-février si les chiffres se maintiennent  » (Mise à jour)

Les coiffeurs, fermés depuis le mois de novembre, pourraient rouvrir à la mi-février « si les chiffres restent au plateau actuel » et avec des protocoles sanitaires stricts, a déclaré le ministre-président wallon, Elio Di Rupo, vendredi matin dans l’émission Matin Première (RTBF). Tout comme son homologue de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Elio Di Rupo plaidera pour que des perspectives claires soient apportées aux secteurs toujours impactés par la crise, lors du comité de concertation prévu ce vendredi après-midi.

« Il est urgent de donner des perspectives aux travailleurs des métiers de contact. Je plaide pour une clause de rendez-vous fixée au 15 février, conditionnée à une situation sanitaire favorable », a de son côté déclaré le ministre fédéral de l’Economie et du Travail, Pierre-Yves Dermagne, sur Bel RTL.

Ce dernier y a par ailleurs défendu l’interdiction des voyages non-essentiels qui sera sur la table du comité de concertation. « La volonté est de limiter l’interdiction dans le temps, de faire en sorte que ce soit valable jusqu’au 1er mars », après les vacances de carnaval, a-t-il expliqué en plaidant pour un accompagnement du secteur touristique via des mesures de compensation.

« J’ai déposé une proposition de soutien pour permettre notamment aux entreprises du secteur de garder leur personnel, financé en partie par l’Onem. Il y a sur la table du gouvernement une proposition pour aider le secteur du voyage à faire face à ses obligations et à appliquer la décision qui sera prise ce vendredi », a-t-il enfin affirmé.