Douze arrestations dans les enquêtes sur les attaques à la grenade en région anversoise

La police judiciaire fédérale d’Anvers a interpellé jeudi 12 personnes lors d’une action coordonnée menée dans le cadre de diverses enquêtes sur des attaques à la grenade, des incendies criminels et des menaces, indique le parquet d’Anvers. Ces faits sont liés au milieu criminel. Les faits sur lesquels la police enquête comprennent trois attaques à la grenade à Deurne et Sint-Niklaas en juin 2020, les tirs dont ont fait l’objet une maison et un bar à pâtes à Deurne en août 2020, le lancer d’une bombe incendiaire sur une maison à Deurne en février 2021 et les menaces faites à deux hommes travaillant au port d’Anvers en août et septembre 2020. Selon le parquet, les enquêtes ont été « boostées » par les informations recueillies dans le dossier du service de messagerie Sky ECC.

Au total, 24 perquisitions ont été menées jeudi matin à Anvers, dans les districts anversois de Borgerhout et Wilrijk, à Borsbeek, Essen, Lokeren et Wijnegem, ainsi que dans les prisons d’Anvers et de Malines. Cela a conduit à l’arrestation de 11 adultes et d’un mineur. Les adultes seront présentés au juge d’instruction, le mineur sera mené devant le juge de la jeunesse. Cinq cryptophones ont également été trouvés.