Disparition de Natacha au Pérou: le parquet fédéral prend en main le dossier

La jeune femme belge de 28 ans est portée disparue depuis deux semaines. Elle effectuait un trek en solitaire sur les hauts plateaux andins. Elle avait laissé un sac à dos dans sa chambre d’hôtel dans la ville andine de Cabanaconde le 24 janvier avant de partir visiter le canyon de Colca, une destination touristique prisée des hauts plateaux péruviens. Depuis lors, elle n’a plus donné signe de vie.

Vingt-cinq membres des secours de haute montagne de la zone sont déployés et mènent les recherches à l’aide de drones pour passer au crible les lieux plus escarpés et difficiles d’accès. Un chien pisteur a également été mis à contribution, selon le site d’information argentin Infobae.

« Au fil des jours, la zone de recherche s’étend », a expliqué à Canal N Víctor Zanabria, de la police locale. « Depuis Cabanaconde, il y a plusieurs circuits de deux, trois jours ou plus dans le canyon de Colca. Nous pensons que (Natacha de Crombrugghe) a pu tomber sur l’un de ces parcours », a ajouté Eloy Cacya, un sauveteur spécialisé en haute montagne qui participe aux recherches. « Nous devons explorer toutes les hypothèses. Mais la pluie a effacé les traces récentes et compliqué l’opération », a-t-il ajouté.

Outre une chute, les autorités n’écartent pas la possibilité que la jeune femme ait trouvé refuge dans une grotte pour échapper aux animaux sauvages.

La police procède par ailleurs à des vérifications à partir des derniers endroits fréquentés par la jeune femme. « Nous avons refait le trajet emprunté par la majorité des touristes à Cabanaconde mais n’avons pas obtenu de résultats », a précisé le chef de police.

Les autorités espèrent à présent compléter les informations dont elles disposent avec l’aide des parents de Natacha de Crombrugghe, qui sont arrivés lundi au Pérou et sont partis tôt mardi matin pour Cabanaconde, selon M. Zanabria.

La police péruvienne compte également sur la trace électronique du GSM de la jeune Belge pour tenter de la localiser. Selon Canal N et Infobae, la police péruvienne a pris contact avec son homologue belge pour coordonner la stratégie de secours.

À la requête du parquet de Bruxelles, la police a diffusé un avis de recherche précisant que la jeune femme de 1m65, de corpulence mince et aux longs cheveux bruns, portait peut-être un imperméable noir à capuche au moment de sa disparition, ainsi que des vêtements de randonnée et des baskets.