Destexhe réclame la démission de Michel Henrion après un « lapsus » sur le plateau de RTL

Belgique

Une nouvelle polémique a eu lieu sur le plateau de l’émission « C’est pas tous les jours dimanche » de RTL-TVI.

Dans une séquence sur le confédéralisme, le chroniqueur étiqueté socialiste Michel Henrion a déclaré « Si j’étais Flamand… Dieu me garde ». 

Via un communiqué, le sénateur MR Alain Destexhe a directement réclamé la démission de Michel Henrion ou à tout le moins des sanctions pour ce qu’il a qualifié de « propos clairement raciste et assumé ». L’Ixellois a ajouté : « Imaginez une seconde qu’un chroniqueur ou un homme politique dise : ‘Si j’étais marocain… Dieu me garde’. Ce serait un tollé ! »

D’autres personnalités ont réagi, comme Georges-Louis Bouchez (MR), Theo Francken (N-VA) et Emmanuelle Praet (ancienne chroniqueuse de l’émission) via les réseaux sociaux.

Contacté par LaLibre.be, Michel Henrion a expliqué qu’il s’agit d’un lapsus et que la phrase initiale était « je ne suis pas nationaliste flamand, Dieu me garde ». Il a ainsi présenté ses excuses pour avoir omis un mot qui change complètement le sens de la phrase. « Mes propos visaient à expliquer que si j’avais été nationaliste flamand, j’aurais été déçu de voir le gouvernement le plus flamand de la Belgique, depuis de nombreuses années, tomber pour un pacte migratoire qui aurait de toute façon été approuvé. »

Dans la séquence suivante, Michel Henrion a d’ailleurs directement pris la parole pour s’expliquer et développer son raisonnement : « j’ai vécu longtemps en Flandre mais je n’ai pas envie de vivre dans une Flandre dominée par le Belang et la N-VA, aux relents racistes et xénophobes ».