Des parents dépourvus de crèche en improvisent une chez la ministre flamande du Bien-être Hilde Crevits

La ministre s’est brièvement absentée d’un conseil des ministres consacré aux questions énergétiques pour rencontrer les protestataires. « Quelque 850 personnes sont actuellement en formation et pourront très prochainement être affectées », leur a-t-elle notamment assuré.

Les manifestants entendaient également mettre le doigt sur la charge de travail trop importante des puéricultrices, à l’origine de nombreuses démissions dans le secteur.

Se disant bien consciente de la situation, la ministre a affirmé qu’elle avait un plan. « J’espère que nous pourrons offrir des solutions concrètes dans la Déclaration de septembre du gouvernement et donner ainsi des perspectives d’avenir au secteur », a-t-elle conclu.