Des citoyennes créent un refuge pour femmes migrantes: « Déconstruire le besoin d’être protégée par un homme »

Abonnés Sarah Freres Publié le – Mis à jour le

Belgique Autour de Meriem et Adriana, les femmes cuisinent, prennent une douche, mettent un peu de musique, dansent, enfilent un pyjama, s’écroulent de fatigue, font des machines à laver ou appliquent de l’argile sur leur visage. Dans la Sister’s House, une série de règles doit être respectée : pas de lessive après 21h pour ne pas déranger les voisins, respecter le tri des déchets, ne pas cuisiner à 7h du matin pour respecter le sommeil de la bénévole qui dort sur place. (…) En toute discrétion, un projet citoyen est né pour protéger les femmes migrantes, autant que faire se peut. (…)