De nouveaux uniformes pour le personnel pénitentiaire: « Retrouver la fierté à faire partie de la Team Justice »

Le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open Vld) a alloué trois millions d’euros pour de nouveaux uniformes pour le personnel pénitentiaire, annonce-t-il samedi. Leur équipement actuel datait en partie des années 80 et avait un besoin urgent de renouvellement. Les nouvelles tenues ont été présentées samedi matin à la prison d’Audenarde (Flandre orientale). Désormais, chacun des 7.000 assistants de surveillance pénitentiaire recevra un set de dix vêtements lors de son entrée en fonction. Il se compose de 4 polos, 4 chemises, 1 pull-over et 1 veste.

Par la suite, il pourra commander cinq nouvelles pièces chaque année. Ces nouveaux uniformes ont la même couleur bleu foncé et comportent le nouveau logo de la Justice ainsi que les marques d’identification et de grade sur la poitrine. Les vêtements sont également de meilleure qualité et plus durables.

Par ailleurs, le règlement vestimentaire « complexe et inefficace », selon lequel chaque garde disposait d’un nombre annuel de points d’habillement qu’il pouvait dépenser librement, est également remplacé. Les tracasseries administratives du système faisaient que le personnel devait souvent attendre des années pour obtenir un vêtement qu’il avait commandé.

Ce système laborieux et les problèmes de livraison qui en découlent ont conduit au fil du temps à un important cumul de vêtements non livrés et à ce que les membres du personnel soient contraints d’acheter eux-mêmes leurs vêtements

« Le nouveau départ pour la justice doit s’accompagner de nouveaux uniformes pour notre personnel pénitentiaire. Ce n’est qu’une juste reconnaissance pour ces collaborateurs qui, ces dernières années, ont dû travailler dans des conditions particulièrement difficiles dans les prisons », commente Vincent Van Quickenborne. « En fournissant des tenues dignes et modernes, le personnel retrouve la fierté à faire partie de la Team Justice et, étape après étape, nous faisons en sorte que la Justice redevienne un employeur attractif. »