De Croo à Zelensky : « Répondre favorablement à votre demande signifierait enclencher une escalade qui pourrait faire basculer toute l’Europe »

La présidente de la Chambre, Eliane Tillieux (PS), a d’emblée souligné le caractère historique du moment. C’était en effet la première fois que le président d’un pays en guerre s’exprimait en direct face à la Chambre des représentants. Dans son discours, Volodymyr Zelensky a rappelé l' »enfer » que vivaient ses compatriotes actuellement. S’il a remercié la Belgique pour son aide précieuse, il a également appelé les autorités de notre pays à encourager la fermeture de l’espace aérien ukrainien et l’adhésion du pays à l’Union européenne.

Alexander De Croo a immédiatement répondu aux propos du chef d’Etat ukrainien. « Nous avons entendu votre message et je comprends votre frustration », a-t-il affirmé. « Vous avez plaidé pour une expulsion de la Russie de l’espace aérien européen. Mais cela signifie abattre des avions russes, cela signifierait enclencher ainsi une escalade qui pourrait faire basculer toute l’Europe. Il y aurait encore plus de victimes, la guerre s’étendrait et nous éloignerait d’autant plus d’une solution. Malgré tout, il est temps de choisir notre camp. Nous voulons continuer à soutenir l’Ukraine en frappant la Russie économiquement. »

Le Premier ministre belge a ainsi précisé que le plat-pays allait fournir une aide supplémentaire. « La Belgique est à vos côtés, vous faites partie du peuple européen. Nous ne formons qu’une seule et même famille européenne. Vous partagez nos valeurs. L’Europe ferait une terrible erreur d’attendre le processus d’adhésion de l’Ukraine. Nous devons donner le droit à l’Ukraine de devenir pleinement européenne et de participer à des programmes comme Erasmus. (…) Quels que soient les plans du président Poutine, l’Ukraine ne sera jamais sienne. Sachez que les Belges admirent votre courage et votre sang froid. Nous saluons la bravoure du peuple ukrainien. »