Croquis de justice: papy gâteau ou pervers pépère ?


Judiciaire

Jean-François Jourdain

Abonnés
Publié le
04-07-21 à 15h41

– Mis à jour le
04-07-21 à 15h41

Croquis de justice: papy gâteau ou pervers pépère ?

Croquis de justice: papy gâteau ou pervers pépère ?

© Shutterstock


Glauque. Il est rare que l’accusation et la défense utilisent le même mot pour qualifier une affaire. La chose arrive pourtant ce matin-là au tribunal correctionnel, où l’audience sera consacrée, devant des bancs pleins à craquer, à l’audition d’un papy dont l’état civil mentionne 64 ans, mais à qui on en donnerait facilement dix ou quinze de plus. S’aidant d’une canne, se faisant répéter chaque question de la présidente, il n’a pas l’air de vouloir faire de mal à une mouche. Et pourtant.