Crise énergétique : le patronat espère du concret « dans les semaines à venir »

L’occasion pour elles de rappeler la nécessité de prendre des mesures « rapides et à court terme » et de « mettre des pistes sur la table ». Les représentants politiques présents ont affirmé au banc patronal « qu’ils étaient en train de faire l’inventaire des mesures et leviers disponibles à la fois au niveau fédéral et au niveau régional », a précisé, à la sortie de la réunion, Christophe Wambersie, du Syndicat neutre pour indépendants (SNI).

Si le patron de la Fédération des entreprises de Belgique, Pieter Timmermans, semblait, lui aussi, avoir vu « le sens de l’urgence » dans les yeux des représentants politiques, le président de l’Union des classes moyennes (UCM), Pierre-Frédéric Nyst, sortait moins convaincu par la réunion.

Le ministre des Classes moyennes, des Indépendants et des PME, David Clarinval (MR), a, par contre, assuré que les demandes « clairement sollicitées » avaient été « bien entendues ». « Chaque gouvernement va maintenant regarder de quelle manière il peut les concrétiser. » « Certaines mesures pourraient être mises en place dans les semaines qui viennent », a-t-il déclaré. Côté fédéral, le kern doit se réunir mardi soir pour explorer plus en profondeur certaines options sur la table, a confirmé le cabinet du Premier.