Coronavirus : les règles de confinement adaptées, notamment par la réouverture des boutiques télécom

Les boutiques télécom peuvent rouvrir mais uniquement pour les urgences, en ne recevant qu’un seul client à la fois et ce, sur rendez-vous. Les magasins qui ne vendent que des accessoires devront toutefois rester fermés. Telle est l’une des modifications à l’arrêté ministériel organisant les mesures de confinement, publiées vendredi au Moniteur belge.

Les magasins vendant des dispositifs médicaux peuvent également reprendre leurs activités mais là aussi seulement pour les urgences, en ne recevant qu’un seul client à la fois et sur rendez-vous. Le nouvel arrêté reprend les mesures déjà énoncées le 23 mars mais en précise la portée. La référence aux heures d’ouverture des magasins d’alimentation, dénoncée par les syndicats, est ainsi modifiée. Il n’est plus question que des « heures habituelles ». La possibilité d’ouverture de 7h à 22h est supprimée. 

Dans le domaine scolaire, certaines précisions sont apportées sur l’organisation des garderies, notamment pour faire en sorte que les enfants restent dans le même groupe et soient surveillés par les mêmes personnes. Les excursions scolaires demeurent interdites durant le confinement et les excursions scolaires de plusieurs jours sont quant à elles prohibées jusqu’au 30 juin. 

Les cérémonies religieuses restent interdites. Une exception est faite pour les mariages mais ceux-ci pourront être célébrés uniquement en présence des époux, de leurs témoins et du ministre du culte. Les mêmes conditions sont d’application pour les mariages civils. Les cérémonies funéraires sont toujours autorisées mais les conditions sont précisées: uniquement en présence de 15 personnes maximum, avec le maintien d’une distance d’1,5 mètre entre chaque personne et sans possibilité d’exposition du corps. L’arrêté fixe la date du 19 avril pour la durée d’application des mesures en précisant qu’elles sont prolongeables de deux semaines, soit jusqu’au 3 mai, après évaluation.