Coronavirus en Belgique: le nombre de contaminations a diminué de moitié dans la population active

Ce document effectue une comparaison du nombre de contaminations dans les différents secteurs de la vie économique. Les données couvrent la période du 19 juillet au 1er août. Par rapport à la période précédente, qui s’étendait du 28 juin au 11 juillet, l’incidence du virus a été réduite de moitié: elle est passée de 951 à 484. Le taux d’incidence établit le nombre d’infections enregistrées au cours des quatorze derniers jours pour 100.000 habitants.

Le nombre d’infections dans la population active a donc diminué plus rapidement que dans la population générale. Au début du mois de juillet, les infections étaient plus nombreuses dans la population active, alors qu’aujourd’hui l’incidence moyenne dans cette population se situe juste sous celle observée dans la population générale.

Cela peut s’expliquer par la période des vacances, durant laquelle moins de personnes sont au travail, indique le rapport.

De plus, les nombreuses activités sociales et récréatives de cette période contribuent à renforcer l’incidence dans la population générale.

La plupart des contaminations sont observées dans le secteur de la santé, des services sociaux et des soins, mais aussi dans le secteur de l’aviation, en ce compris dans les activités de soutien de ce secteur. Parmi le personnel enseignant, on constate une forte baisse du nombre d’infections.

Il est donc clair que les vacances et la fermeture des écoles ont un impact significatif sur la baisse des chiffres.

Le professeur Lode Godderis en appelle donc à une préparation, dès à présent, à la rentrée scolaire et au retour des vacances. Dans certains secteurs, tels que l’enseignement et les soins de santé, on pourrait assister, selon lui, à des pénuries de personnel.