Co-présidence d’Ecolo: un duo décide de ne pas se présenter

Politique belge

Matthieu Daele et Catherine Lemaître ne se présenteront pas à la co-présidence d’Ecolo, a fait savoir dimanche M. Daele. Les candidats à la direction d’Ecolo ont jusqu’à ce dimanche à minuit pour se présenter. Les équipes doivent être constituées d’un(e) Wallon(ne) et d’un(e) Bruxellois(e). M. Daele, originaire de Theux et député à la Fédération Wallonie-Bruxelles, et Mme Lemaître, ex-conseillère communale à la Ville de Bruxelles ont envisagé de se briguer la co-présidence en remplacement du duo Jean-Marc Nollet-Zakia Khattabi. Ils attendaient de voir quel soutien ils pouvaient recueillir au sein du parti.

« Nous avons reçu beaucoup de soutien, nous avons senti un élan derrière nous, mais pas suffisamment pour présenter une candidature », a expliqué M. Daele à l’Agence Belga.

Le duo a jugé qu’il n’était pas opportun de présenter à tout prix une candidature concurrente à celle -très probable- de M. Nollet allié à la députée bruxelloise Rajae Maouane.

« Nous ne sommes pas dans une optique où l’on veut du débat pour le débat. Il y a beaucoup de débats chez Ecolo, nous sommes dans une période de négociation (en vue de former des majorités en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles), ce n’est pas le moment de passer du temps à regarder notre nombril, nous devons plutôt regarder celui des gens et essayer d’obtenir quelque chose de fort », a souligné M. Daele.

« Populariser le message d’Ecolo demeure notre projet. Nous continuerons à nous battre pour cet enjeu, moi au parlement et Catherine à l’interne, au Bureau du Conseil de fédération du parti », a-t-il ajouté.

Ecolo devrait organiser un point de presse lundi matin pour communiquer la ou les candidatures. L’assemblée générale du parti élira sa nouvelle co-présidence le 15 septembre. Il semble très probable que le duo Nollet-Maouane sera seul candidat.

Nous évoquions samedi la possibilité d’une candidature de la députée bruxelloise Zoé Genot mais celle-ci, interrogée par La Première, a démenti toute intention de sa part de briguer la co-présidence des Verts.