« C’est du Bouchez dans toute sa splendeur : une forteresse de mauvaise foi »

Le parti libéral a-t-il changé d’avis sur la prolongation du nucléaire ? « On n’a jamais été hostile. Vous ne trouverez jamais une phrase où j’ai dit l’inverse », a-t-il assuré.

En plateau, le présentateur de l’émission, Adrien de Marneffe, a demandé au journaliste politique du Vif Nicolas De Decker ce qu’il pensait des propos de Georges-Louis Bouchez. Voici sa réaction en vidéo.

L’interview croisée de Georges-Louis Bouchez et Denis Ducarme évoquée par Nicolas De Decker est à retrouver ici.