Centenaire du Soldat inconnu: une semaine d’hommage en Belgique

Tous les jours, jusqu’au 11 novembre, la Belgique évoquera le centenaire de l’inhumation du Soldat inconnu à la Colonne du Congrès à Bruxelles. Soit le point d’orgue des commémorations de la Grande Guerre en 1922, dans la foulée d’initiatives similaires en Grande-Bretagne et en France, dès le 11 novembre 1920. Il existe dans près d’une trentaine de pays sur quasi tous les continents de tels monuments évoquant certains conflits, mais le phénomène s’est amplifié après la guerre de 14-18, d’abord en Grande-Bretagne et en France.

Outre-Manche, l’initiative vint d’un aumônier militaire, le révérend David Railton. Le soldat inconnu britannique rapatrié depuis le nord de la France repose à l’abbaye de Westminster, alors que son homologue français est honoré sous l’Arc de Triomphe à Paris. En Belgique, début novembre 1922, cinq cercueils contenant les dépouilles de soldats non identifiés tombés sur différents champs de bataille avaient pris le chemin de Bruges. Lors d’une cérémonie, le 10 novembre, Reinold Haesebrouck, un aveugle de guerre, avait choisi celui qui représenterait nos 3 325 soldats non identifiés au mémorial de la rue Royale. Le lendemain, après un voyage en train, le cercueil fut inhumé à la Colonne du Congrès, en présence d’Albert Ier.

En prélude aux commémorations des 10 et 11 novembre à Bruges et à Bruxelles, des cérémonies de prélèvement de terre (Gathering of the soil) se dérouleront, du lundi 7 au mercredi 9 novembre, dans les cimetières à haute valeur historique de Lierre, Adegem, Robermont, Champion et Assebroek.

Les urnes seront rassemblées et acheminées à Bruges où, le 10 novembre, une cousine de feu Reinold Haesebrouck désignera l’une d’entre elles. Celle-ci sera transportée à Bruxelles pour la commémoration du 11 novembre sous la direction du roi Philippe. Symboliquement, elle sera posée sur la tombe du Soldat inconnu, qui rappelle aussi la mémoire des victimes de la Seconde Guerre et de tous les conflits ultérieurs qui impliquèrent des Belges.