« Brûler des feux rouges, conduite trop rapide »: les conducteurs de BMW, Mercedes et Audi, plus susceptibles d’être des goujats?

Les conducteurs de voitures de luxe sont-ils des goujats?

C’est la science qui le dit. À titre d’expérience, il suffit d’emprunter le R0 en direction de Bruxelles aux heures de pointe, pare-choc contre pare-choc, pour accréditer cette nouvelle étude finlandaise .

Les conducteurs de grosses voitures de luxe bafoueraient allègrement les règles de savoir-vivre et le code de la route, selon une enquête publiée dans l’International Journal of Psychology, menée sur 1892 automobilistes finlandais. 

Qu’est-ce qui en ressort? Des traits de caractères bien spécifiques, incombant aux détenteurs de voitures de luxe: égocentriques, narcissiques, désagréables, têtus, manquant d’empathie et moins enclins à la gentillesse. Autrement dit, les conducteurs d’Audi, Mercedes ou BMW, sont des goujats en puissance, qui ont une nette tendance à  » brûler des feux rouges, ne pas faire attention aux piétons et à conduire de manière imprudente et trop rapide « .

Néanmoins, un autre type de personnalité correspond aux acquéreurs de voitures de luxe: les personnes « consciencieuses » attirées par les voitures fiables.

Bien que scientifique, cette étude publiée le 29 janvier dernier par l’Université d’Helsinki a été tournée en dérision sur les réseaux sociaux. Certains s’interrogent alors sur Twitter:  » Est-ce que tous les connards conduisent des Mercedes ou est-ce que les Mercedes transforment les gens en de véritables connards? «