Bouchez tacle son propre gouvernement sur Twitter, les ministres visés restent (pour l’instant) muets

« La réalité : aucun accord sur le nucléaire, le pire budget d’Europe, aucune réponse à la libération d’une personne dangereuse de l’OCAM qui a tué un policier immédiatement après », a fulminé Georges-Louis Bouchez sur Twitter.

Cette sortie a suscité des réactions étonnées de la part de l’opposition, mais aussi de la part de certains collègues de la majorité fédérale. « Ce nouveau porte-parole de l’opposition est vraiment fort », a ainsi déclaré le secrétaire d’État Thomas Dermine (PS) sur Twitter.

Quant aux ministres attaqués directement ou indirectement par Georges-Louis Bouchez dans son tweet, ils ont choisi de ne pas répondre ou n’ont en tout cas pas encore réagi ce dimanche soir.

LIRE AUSSI > Les libéraux flamands lancent un dernier avertissement à Bouchez… qui n’en tient pas compte