Bouchez réclame les excuses d’un député Ecolo : « Je ne vais plus tolérer ce genre de bassesses »

Ce vendredi, le député bruxellois Ahmed Mouhssin (Ecolo) était au Parlement afin d’évoquer notamment le texte du MR sur la plate-forme intergénérationnelle.

Dans un débat animé, l’homme politique Ecolo a fortement chargé le Mouvement réformateur. Et notamment son président Georges-Louis Bouchez: « Avec son discours scandaleux qui remet en question l’islamophobie et qui soutient Eric Zemmour, il polarise la société. Ce genre de discours fait que l’on porte atteinte à la solidarité. » Une remarque qui a soulevé l’énervement du clan d’en face. Mais le député a continué.

« Depuis des mois, votre président insulte les Bruxellois qu’ils soient âgés ou non. Il se solidarise avec un antisémite et un raciste. » Accusé de dévier du sujet principal, Ahmed Mouhssin a été coupé de parole par la présidente. Ce à quoi il a répondu: « Je confirme que je parlais du texte. Mais je considère que lorsque la partie MR nous accuse de ‘jeux politiques’, je leur réponds qu’ils ne jouent pas non plus le jeu du débat de fond. C’est très simple, je préfère donc faire comme eux. »

Suite à cette intervention, le MR a décidé de répondre sur les réseaux sociaux.

Georges-Louis Bouchez a réclamé des excuses de la part de Ahmed Mouhssin. « Le MR n’a aucune leçon à recevoir et certainement pas d’un député qui utilise le mensonge et la division comme méthode de conviction. L’échec du Gouvernement bruxellois est le fruit de ces méthodes communautaristes ». Et d’ajouter, toujours sur Twitter : « Je ne vais plus tolérer ce genre de bassesses. Ils se prennent pour qui ces élus qui ont détruit Bruxelles ? »

« Je ne peux pas accepter les insinuations scandaleuses prononcées aujourd’hui dans le Parlement Bruxellois. Le MR porte haut les valeurs de la démocratie et notre ADN est ancré dans les droits de l’Homme. Salir ainsi notre mouvement est indigne du débat parlementaire. STOP », a expliqué David Leisterh, président du MR de Bruxelles.