Black-out statistique au sein de la justice

Belgique

Aucun service au sein de la justice, que ce soit le ministère public ou le collège des cours et tribunaux, n’a été en mesure, cette année, de publier des statistiques officielles relatives aux activités du secteur, rapporte mardi le journal De Tijd. Le Collège des cours et tribunaux n’a délivré cette année aucune statistique. Ses analyses chiffrées seront publiées au plus tôt l’année prochaine. C’est la première fois depuis 1999 qu’aucune donnée statistique relative aux activités des cours et des tribunaux n’est publiée.

L’enquête réalisée par le quotidien De Tijd montre que les chiffres recueillis auprès des différentes juridictions pour l’année 2018 sont insuffisamment fiables pour être inclus dans les statistiques nationales. Cela serait en partie dû au processus d’autonomisation toujours plus poussé des cours et tribunaux.

Ainsi, Dame Justice se retrouve vide de toute information chiffrée car les parquets et parquets généraux, qui mènent dans notre pays les enquêtes, n’ont plus communiqué de statistiques sur les dossiers traités depuis 2016.

« La justice a besoin de statistiques précises », a déclaré le ministre de la Justice, Koen Geens (CD&V), interrogé par la députée Véronique Caprasse (DéFI). M. Geens dit avoir fait une proposition au collège des cours et tribunaux, ainsi qu’à celui du ministère public afin de mettre en place un organe de ‘Business Intelligence’, en collaboration avec le SPF Justice.