Bientôt la fin du port du masque? Alexander De Croo y est favorable, « trop tôt » selon Erika Vlieghe

Les masques buccaux appartiendront-ils bientôt au passé? Selon les déclarations récentes d’Alexander De Croo (Open VLD), cette mesure sanitaire pourrait prochainement être abolie dans toute une série de circonstances. « Il y a plein d’endroits, des entreprises, des lieux publics, où le masque n’est plus vraiment nécessaire », a affirmé le Premier ministre ce samedi dans une interview au Soir.

Un avis partagé par le nationaliste flamand Bart De Wever. « Personnellement, je trouve que le port du masque dans les magasins n’est plus nécessaire, tout comme en plein air », a déclaré le président de la N-VA ce dimanche lors d’un meeting de parti. Le bourgmestre d’Anvers a par ailleurs à nouveau appelé à des mesures différentes en fonction des Régions. « Le taux de vaccination plus faible en Wallonie et à Bruxelles ne doit pas empêcher les Flamands de reprendre pleinement leur vie », a-t-il estimé.

« Pas encore prêts pour cela »

Dans les rangs des experts, la tendance est plutôt à la prudence. Pour l’infectiologue Erika Vlieghe,il est encore trop tôt pour supprimer complètement le port du masque. L’experte estime qu’il serait « imprudent » de l’abandonner purement et simplement.

« Nous ne sommes pas encore prêts pour cela », a-t-elle déclaré ce dimanche dans l’émission De Zevende Dag sur la chaîne flamande Eén. « L’hiver arrive et nous allons tous passer plus de temps à l’intérieur. Dans de nombreux endroits, la vaccination est encore insuffisante. Par ailleurs, les effets et la durabilité de la vaccination au fil des mois doivent encore être surveillés et le variant Delta circule toujours », a mis en garde Erika Vlieghe.

« Procédons prudemment comme nous le faisons avec les mesures, pas à pas, et cela nous permettra de passer l’hiver », a déclaré la présidente du groupe d’experts de stratégie de crise pour le Covid (GEMS).

Le fédéral et les entités fédérées statueront notamment sur cette question lors du Comité de concertation de vendredi.