Benoit Gilson est le nouveau CEO d’Infrabel

La CEO Ann Billiau vivait aujourd’hui son dernier jour à la tête d’Infrabel, après avoir demandé à être démise de ses fonctions au début du mois. Le temps pressait pour désigner son successeur, après un report lors du Conseil des ministres de la semaine dernière.

Le nom est finalement tombé ce vendredi : Benoit Gilson accède au poste. L’ancien journaliste et directeur de la stratégie et de la communication prend ainsi la tête de l’opérateur du réseau ferroviaire, après une saga politique qui l’avait opposé à Michael Vanloubbeck. Benoit Gilson occupera ses fonctions jusqu’à la mise en place du prochain gouvernement, qui décidera alors de renouveler ou non son mandat. 

Fin janvier, le directeur d’Infrabel Luc Lallemand quittait ses fonctions à la tête de l’entreprise publique belge pour occuper celle de la SNCF Réseau, son équivalent français. Dans la foulée, Ann Billiau était nommée ad interim à la tête de l’entreprise gestionnaire du réseau ferroviaire.

Mais cette dernière avait annoncé plus tôt ce mois-ci son intention de quitter le poste le 31 juillet. La CEO démissionnaire indiquait alors avoir accepté de dépanner l’entreprise publique pour quelques semaines, le temps de lui trouver un dirigeant définitif. Elle estimait être parvenue aux limites de sa mission.