Alcoolémie au volant : vaste opération de contrôles durant tout le week-end

Cette année, la campagne BOB sera bien plus feutrée qu’à l’accoutumée. Entre des fêtes de fin d’année restrictives, un couvre-feu dès 22 heures et des milliers de Belges en télétravail, les routes du pays sont clairsemées. Pourtant, la police fédérale souhaite maintenir sa politique de sensibilisation en matière d’alcool au volant. D’autant que, selon l’Institut Vias, la majorité des personnes contrôlées positives au volant le sont en journée. La police fédérale de la route et les 117 zones de la police locale seront donc mobilisées partout sur les routes du pays jusqu’à lundi 06h00 du matin.

Selon Valérie De Bue, ministre wallonne de la Sécurité routière, la crise sanitaire actuelle n’est pas une raison pour manquer de vigilance. « Ces actions sont primordiales. Le couvre-feu n’empêche pas la consommation d’alcool et les comportements dangereux sur les routes », rappelle la ministre. Force est de constater que malgré tout, les chiffres recensés par la Police fédérale sont en baisse constante depuis dix ans. À ce constat s’ajoute également la crise sanitaire du Covid-19, qui contraint bon nombre de Belges à rester chez eux.

Le coup d’envoi de l’opération sera donné symboliquement avenue de Tervueren à Woluwe-Saint-Pierre, en présence de la ministre wallonne de la Sécurité routière Valérie De Bue.

Des tests d’alcool positifs même en journée

Le contexte actuel témoigne d’un autre phénomène, beaucoup plus « préoccupant » selon Michaël Scholze, responsable de la communication à l’Agence wallonne pour la sécurité routière (AWSR) : « Avant le coronavirus, les chiffres révélaient un pic de contrôles positifs en soirée et le weekend. Aujourd’hui, on enregistre de plus en plus de contrôles positifs en pleine journée ». Avec la sédentarisation liée au couvre-feu et au télétravail, la tentation d’une bière ou d’un verre de vin est plus grande. « Le but n’est pas d’être répressif, mais de sensibiliser le plus de monde possible à l’usage de la voiture sous l’effet de l’alcool », ajoute Michaël Scholze.

On l’aura donc compris, la campagne BOB et le weekend sans alcool restent « essentiels quel que soit le contexte« , conclut Valérie De Bue. En 2020, 200 personnes sont mortes sur la route à cause de l’alcool en Wallonie.

L’an dernier à la même époque, près de 62.441 conducteurs avaient été contrôlés, parmi lesquels 1,41% avaient présenté un alcootest positif.