Zoubida Assoul. Présidente de l’UCP : «Le hirak doit œuvrer à la construction d’un consensus politique»


«Le premier objectif du hirak, qui était de faire barrage au 5e mandat de Bouteflika, a été atteint, mais le reste des objectifs, à savoir le changement de système de gouvernance, la construction d’un Etat de droit, l’indépendance de la justice et la consécration des libertés individuelles publiques n’ont pas été atteints.

La preuve, deux ans après, nous avons encore des dizaines de détenus d’opinion, les médias sont fermés à l’opposition et l’action politique est complètement bloquée. Le pouvoir a utilisé abusivement la crise sanitaire pour empêcher que les gens réfléchissent sur une feuille de route de sortie de crise politique (…) La décision prise jeudi dernier par le chef de l’Etat de libérer des détenus constitue un aveu de l’instrumentalisation de la justice pour faire taire les opposants à la feuille de route du régime. La saison 2 du hirak doit passer à la construction d’un consensus politique autour d’une feuille de route de sortie de crise, qui permet à tout le monde de sortir par le haut. A l’UCP, nous venons de demander au chef de l’Etat d’appeler à l’organisation d’une élection présidentielle anticipée pour 2022.»

Post Views: 553

Advertisements