WhatsApp : des millions de numéros algériens en vente sur le dark web

L’application mobile WhatsApp serait sujette à un acte de cyberpirage à envergure mondiale. Ainsi, selon un article du site spécialisé, Cybernews, près de 500 millions de numéros se retrouvent en vente sur le Dark web, le web caché.

Cette information a révélé qu’une liste de 487 millions de numéros a été établie et serait sur le point d’être mise en vente sur un forum de pirate sur l’antichambre du web, dont 12 millions de numéros en Algérie.

Dans ce sens, le site Cybernews a indiqué que près de 84 pays seraient touchés par cet acte criminel.

Offrant un service de messagerie instantanée, WhatsApp serait dans la ligne de mire de nombreux cybercriminels ainsi que d’autres applications telles que Facebook et Instagram.

En effet, la liste des numéros récupérés permettrait d’établir une base de données numériques qui pourraient être utilisées à des fins criminels et autres récoltes des données personnelles. Le site anglophone, Cybernews indique que les propriétaires de ces numéros pourraient être victimes des Phising et Spams.

Qu’est-ce que le Phising et le Spam ?

Autrement appelé l’hameçonnage, cette technique consiste à obtenir des renseignements personnels afin de l’utiliser dans l’usurpation d’identité.

Ainsi, la personne victime du Phising pourrait se voir mal en point, car le cyberfraudeur aurait la main mise sur l’accès à ses multiples comptes et sur les réseaux sociaux et, éventuellement, sur ses données bancaires et financières.

Le Pourriel, quant à lui, et le type de courriel numérique indésirable qui pourrait saturer la messagerie électronique de l’utilisateur. Ces derniers messages sont, souvent, à vocation publicitaire.

Quels sont les pays les plus recensés dans cette liste mise sur le Dark web ?

Dans son article, le site Cybernews a indiqué que les pays les plus touchés par cet acte de cybercriminalité sont les suivants :

  • L’Egypte : avec près de 45 millions de numéros
  • L’Italie : avec près de 35 millions de numéros
  • Les États-Unis : avec près de 32 millions de numéros

À noter que l’Algérie pointe à la 12 position de cette liste avec près de 12 millions de numéros sur cette liste mise sur le web caché.

La liste des pays touchés

WhatsApp fait volte-face sur le sujet ?

Après ces révélations du site anglophone, la firme de Meta, la nouvelle appellation de Facebook, n’a pas encore communiqué. Bénéficiant d’un système de sécurité moderne et renforcé, WhatsApp n’aurait pas été forcément piraté.

Ces listes établies seraient le fruit d’anciennes fuites et autres spams dont les comptes sont liés au numéro utilisé dans l’application WhatsApp. Néanmoins, il serait très difficile pour l’utilisateur de savoir si son numéro figure sur cette fameuse liste de numéros.