Voyageurs vers la Turquie refoulés : les précisions d’Air Algérie

Depuis presque un mois, les voyageurs algériens vers la Turquie rencontrent quelques problèmes. Liés notamment à leurs visas vers ce pays. En effet, en possession d’un visa valable de 12 mois et plus et après avoir réservé le plus normalement possible leurs voyages au niveau des agences commerciales d’Air Algérie, et arrivé à l’étape de l’enregistrement au niveau des aéroports. Ces voyageurs font face une nouvelle qui risque de bouleverser leur voyage. Ses passagers ne peuvent pas voyager en Turquie.

Dans ce même sillage, sur les réseaux sociaux, ces voyageurs se sont regroupé dans des groupes de voyages afin de partager cette expérience étrange. Mais aussi pour trouver une solution à leur cas, leur permettant de rejoindre la Turquie. En effet, parmi les témoignages partagés sur les réseaux sociaux. Certains ont fait savoir que des dizaines de voyageurs ont été refoulés dans plusieurs aéroports. Notamment ceux de Constantine et d’Annaba. Par ailleurs, d’autres affirment que cette opération a été entamée le début de cette semaine.

Contactée par ces voyageurs, l’ambassade de la Turquie invite ces derniers, dans une réponse à ces victimes, à se rapprocher de la société de visas Gateway, munie de leurs passeports. Et ce, afin d’obtenir une vignette visa renouvellée.

Des voyageurs algériens refoulés par la Turquie

Ces refoulements ont été déclenchés par une note affichée au niveau de ces aéroports. Cette dernière précise que la date du début de ce visa vers la Turquie correspond à celle indiquée dans le formulaire rempli par le demandeur. À partir de cette date. Le voyageur est tenu de rentrer dans un délai de 180 jours, (la précédente date incluse). Soit l’équivalent de six mois, indique la même note de service.

Interrogé par Le provincial, le directeur régional d’Air Algérie, en l’occurrence Nadir Abed, a tenu à apporter quelques précisions en ce sujet. En effet, selon ce même responsable. Les commerciaux en charge de la vente des billets chez Air Algérie, n’était pas au courant de cette information. Ce qui fait que les billets vers la Turquie sont commercialisés le plus normalement possible. Et ce sans informer le voyageur de la non-validité du visa.

Les voyageurs algériens ne sont pas les seuls à être refoulés

Par ailleurs, Nadir Abed ajoute, à la même source, que le commercial n’est pas contraint de se renseigner des restrictions de voyage imposées par l’ambassade de la Turquie. Pour limiter les conséquences de cette opération. Le directeur régional d’Air Algérie a instruit aux agences commerciales d’informer les voyageurs désireux de se rendre en Turquie de cette restriction, rapporte le même journal.

Également interrogé par la même source, le porte-parole de la compagnie nationale aérienne. Amine Andaloussi, a fait savoir que cette restriction ne concerne pas uniquement les voyageurs algériens. Plusieurs d’autres passagers étrangers ont été refoulés pour les mêmes raisons. Le porte-parole d’Air Algérie, confirme que la responsabilité d’informer, au préalable, les voyageurs de cette restriction. Revient aux services consulaires et à Gateway.

Par ailleurs, face à cette situation, ni l’ambassade de la Turquie ni Gateway se sont prononcés pour expliquer et éclaircir ce contexte.