Voyage Algérie : top 7 des meilleures villes côtières

Long avec ses 1600 km de cotes, le littoral Algérien est l’un des plus beaux de la méditerranée. De nombres villes et stations se trouvent éparpillés d’est à l’ouest de l’Algérie, prêtent à accueillir chaque été, les vacanciers locaux et étrangers désireux de changer d’air.

Sans parler des grandes villes d’Algérie, les petites villes côtières et certaines communes du pays, malgré leur taille réduite, suscitent un vif intérêt et beaucoup de curiosité de la part des voyageurs pendant l’été. La liste qui suit est celle des meilleures petites villes côtières d’Algérie à absolument visiter durant les vacances.

El Kala

Situé dans la wilaya de Taref, la ville d’El Kala est la ville la plus à l’extrême de l’Algérie.  Bâtie sur des rochers, les constructions s’étendant sur tout le versant qui domine la mer, elle dispose d’un littoral de 35 km, comprenant d’innombrables plages aussi somptueuses les unes que les autres.

La commune possède également une lagune salée nommée ; lac El Mellah, et deux lacs d’eau douce : lacs Tonga et Oubeïra. Les trois ont été classés sites zone humide d’importance internationale par l’UNESCO.

Si vous faites un tour au musée d’El-Kala, vous pourrez y contempler les pièces archéologiques qui retracent l’histoire d’El-Kala et celle de toute l’Algérie

Collo

Collo est située au nord-est du pays, coincé entre mer et montagne, 70 km à l’ouest de Skikda, elle se trouve dans un écrin de toute beauté. Enivrant tous ses visiteurs avec ses superbes criques où les eaux sont d’un bleu turquoise, ses plages aux sables auréolin ainsi que sa longue promenade qui fait face à la baie des Jeunes Filles où il fait bon flâner.

Il ne faut pas oublier aussi la très célèbre fête de la sardine qui fait l’éloge de la ville où chaque année, pendant la première semaine de juillet, Collo toute entière se transforme en un théâtre maritime géant, ce qui en réjouira les amateurs de poissons.

Beni Ksila

La très célèbre commune située à 50 kilomètres de la wilaya de Béjaia et qui porte le nom du roi berbère Aksil est aujourd’hui un lieu incontournable pour les vacanciers qui visitent la région.

Avec ses splendides plages, son ambiance calme, son esprit à la fois tournée vers la mer et la montagne, et l’accueil chaleureux de ses habitants imprégnés d’une forte culture berbère locale, la petite ville de Beni Ksila sait toujours se faufiler dans le cœur de ses visiteurs et y trouver une place même après leur départ.

Tigzirt

Très connue des Algériens, Tigzirt est une ville côtière de Kabylie située à 30 km de Tizi-Ouzou. Avec son centre-ville enchâssé entre mer, plages, promontoire et collines qui l’entourent, la ville de l’ilot, en berbère, connait un afflux important des touristes chaque été.

Très appréciée également pour la beauté de ses paysages naturels, les vestiges de la cité romaine âgée de près de 2100 ans. Et la basilique byzantine, et cumulant des bâtiments romains encore dressés, des vestiges endommagés, et des champs de ruines de la même époque largement présents sur son territoire.

Dellys

La ville millénaire de Dellys, dont les habitants sont connus par le surnom de « Houistate», recèle des potentialités touristiques des plus attractives. Vu son emplacement stratégique au versant Nord-Est de la wilaya de Boumerdès, elle a une double vocation, maritime et montagneuse.

C’est une région avec de divers atouts entre plages, randonnées, sites historiques comme sa vielle Casbah,etc.  C’est un pôle touristique par excellence avec une double vocation qui fait d’elle une citadelle paradisiaque, lui conférant le statut de plaque tournante touristique attractive dans la wilaya.

Ténès

Située dans la wilaya de Chlef, à 260 km à l’ouest d’Alger, Ténès occupe le site de l’ancienne Cartennae romaine et punique . Cette merveilleuse ville côtière est très estimée par les vacanciers. En effet, la route du littoral que dessine la corniche du Dahra oriental, entre Ténès et Cherchell, sur 105 km, le chemin surplombé du massif boisé du Dahra et des collines verdoyantes, attire des milliers de touristes chaque été.

Falaises, plages au sable fin, cascades et belles rencontres sont au rendez-vous. Un site splendide dont le regard ne se trouvera jamais lassé, tout au long de cette côte turquoise. Ajoutez à cela des sites incontournables, comme le mausolée de Mama Binette,Dar El Bey Moncef de Tunis, la mosquée de Sidi Maiza.

Aïn El Turk

Aïn El Turk est une station balnéaire de la mer Méditerranée, se situant à l’ouest de la wilaya d’Oran, au Nord-ouest de l’Algérie.

La baie d’Aïn El TurK, entre Cap Falcon au nord-ouest et la pointe de Saint Roch au sud-est, s’ouvre sur une longueur de 8 km environ. Le contact entre mer et terre est assuré par une ligne discontinue de très belles plages.

L’agglomération s’allonge entre la grande route et la baie , en arrière, une plaine agricole s’étend, et s’étire au sud jusqu’aux formations de schiste du versant nord de la montagne du Murdjadjo et celui de Santon à l’est.

La ville a forte vocation touristique et agricole est une importante station balnéaire qui comprend plusieurs édifices hôteliers et complexes touristiques.  Les principales plages de la ville sont celles de Saint Roch, Trouville, Bouisseville et Paradis. La commune abrite pareillement le grand phare du Cap Falcon, l’un des plus connus de la côte ouest.