Vers le rapatriement des Algériens bloqués au Canada


Le consulat d’Algérie à Montréal procède actuellement au recensement des Algériens qui étaient en visite au Canada avec des visas touristiques et qui sont bloqués dans ce pays depuis la suspension des vols internationaux d’Air Algérie, mercredi dernier, à cause de la pandémie de coronavirus.

Bien que les services consulaires n’aient pas motivé cette opération, le but serait de préparer une liste de passagers admissibles à monter dans l’avion qui pourrait être envoyé par le gouvernement algérien dans le cadre d’une opération de rapatriement.

La priorité sera donnée aux Algériens qui ne sont pas résidents au Canada et qui se sont retrouvés coincés dans ce pays.

Le ministre canadien des Affaires étrangères mène, actuellement, une série de discussions avec ses homologues à travers le monde pour rapatrier le maximum de ses concitoyens (le premier contingent de Canadiens a été rapatrié du Maroc ce samedi).

Une occasion pour le ministre algérien des Affaires étrangères de discuter du cas des Algériens bloqués au Canada et qui veulent rentrer au pays.

Selon toute vraisemblance, l’avion d’Air Algérie qui ira les rapatrier de Montréal transporterait les binationaux bloqués en Algérie.

Samir, un cadre algérien, qui était en visite au Canada pour quelques jours, s’est retrouvé coincé à Winnipeg, la capitale de la province du Manitoba située à près de 2300 km de Montréal.

Il a eu la chance de trouver un ami qui l’héberge à Montréal. «Dieu merci, j’ai trouvé un ami chez qui je passe cette période. Cela ne doit pas être facile pour ceux qui doivent attendre dans des hôtels. Pour quelques jours, ça ne pose pas de problème, mais si la situation dure, ça va devenir difficile», affirme celui qui se dit prêt à être mis en quarantaine à son arrivée en Algérie, pourvu qu’il soit rapatrié pour retrouver sa femme et ses enfants.

Le rapatriement des Algériens coincés à l’étranger a été décidé par le président Tebboune après la décision de fermeture des aéroports et ports algériens entrée en vigueur mardi dernier. Plusieurs voyageurs en ont bénéficié, dont ceux qui étaient bloqués dans les aéroport de Paris, Marseille, Lyon, Casablanca et Dubai, entre autres.

Post Views: 68