Vente viande de chat – Alger : les autorités prennent des mesures

Via un communiqué rendu public aujourd’hui, repris par l’APOCE, l’APC de Gué de Constantine a mis en garde contre la vente de la viande des chats comme étant celle du lapin. En effet, plusieurs boucheries dans cette commune ont eu recours à cette pratique frauduleuse en vue d’induire les consommateurs en erreur. De ce fait, l’association de la protection des consommateurs algériens a lancé une alerte sur sa page Facebook officielle. 

En fait, l’Algérie a connu déjà ce genre de pratiques. Dans le détail, des vendeurs malhonnêtes ont commercialisé la viande de l’âne en tant que celle de l’agneau. À vrai dire cette mauvaise nouvelle a fait l’effet d’une bombe sur la toile. En effet, dernièrement le manque d’hygiène au niveau des fast-food et même des boucheries a fait couler beaucoup d’encre. 

Tandis que les associations de protection des consommateurs ont fait recours à des méthodes musclées pour mettre fin à ce phénomène, les principaux concernés continuent à adopter ces méthodes dangereuses qui peuvent nuire à la santé des citoyens algériens. 

Vente de viande de chats : l’APC de Gué de Constantine prend des mesures

En vue de protéger les consommateurs, l’APC de Gué de Constantine a mis en place certaines mesures. Via un communiqué dévoilé, les services responsables ont insisté sur l’importance de vérification de la viande avant l’achat. Dans le détail, les consommateurs doivent s’assurer de la présence de la queue et de la tête du lapin. Cela afin de confirmer qu’il ne s’agit pas d’un chat. 

Les autorités responsables ont fait savoir également que cette mesure s’inscrit dans le cadre de la sensibilisation et la protection. Étant donné que plusieurs alertes ont été reçues de la part du ministère de Commerce. Notant ainsi qu’aucun cas de vente de viande de chat n’a été enregistré au niveau de la commune de Gué de Constantine.