Université d’été de l’AAF-CEST 2022 : afflux record des participants

Créée en 2010, la fondation algéro-américaine de la culture, l’Éducation, la Science et la Technologie «AAF-CEST» a organisé la 5e édition de l’université d’été. En effet, lancée sous forme deux sessions, notamment entre 26 et 28 août 2022 et 9 et 11 septembre dernier, cette université a enregistré un succès dans sa 5e éditions.

Destinées pour l’ensemble des doctorants et chercheurs algériens, notamment ceux établis à l’étranger, cette université d’été a été organisée sous forme de visioconférences. Dont lesquelles sont abordés plusieurs spécialités, à l’exemple :

  •  Biologie ;
  •  Biotechnologie et santé ;
  • Énergie renouvelable ;
  • Génie civil ;
  • Ingénierie mécanique et informatique avancée.

Les scientifiques algériens de l’étranger organisent la plus importante université d’été pour la 5e année consécutive

Cette université d’été était une opportunité pour les étudiants algériens de renforcer leurs échanges avec les scientifiques de leurs pays, mais aussi avec ceux établis à l’étranger. Et ce dans le but de soutenir l’ensemble des scientifiques algériens participant à cet événement. Parmi les buts de cette université d’été, la mise en place d’un programme permettant l’accueil des étudiants et des chercheurs algériens à l’étranger.

Par ailleurs, cette manifestions a connu un afflux record des candidatures pour la participation aux deux sessions de cette université. En effet, ce sont environ 1759 demandes de participations émises par de différents candidats. En revanche, uniquement 1000 candidats ont été sélectionnés pour participer à cette université d’été, confirme El Djazeera.

Il convient de préciser que parmi les axes abordés lors de cette université. Une spécialité a enregistré la participation de plus de 700 étudiants et chercheurs algériens. Il est question de la filière des énergies renouvelables.  Depuis son lancement, il y a 5 ans, l’université d’été organisé par la AAF-CEST. Les organisateurs tiennent à cœur la mission de diversifier les spécialités abordées lors de ses sessions. Et s’appuie sur les compétences et le bagage scientifiques des chercheurs algériens établis à l’étranger.