Travaux restants du Transrhumel de Constantine : Le contrat avec les Brésiliens d’Andrade Gutierrez résilié


Après le retard considérable pris dans les travaux des extensions du pont géant Salah Bey, reliant le côté nord de la ville de Constantine à l’autoroute Est-Ouest, les pouvoirs publics viennent de résilier le contrat de l’entreprise brésilienne Andrade Gutierrez.

Cette dernière a refusé d’assumer les responsabilités d’un sérieux mouvement du sol survenu dans cette zone. Cet important glissement, pour rappel, a été signalé suite au lancement des travaux de réalisation des annexes de la partie nord du pont.

Beaucoup de préjudices ont été enregistrés, particulièrement après le litige qui a opposé l’Etat au groupement, causant la suspension des travaux pendant des années.

Des négociations Il y a certes eu une ébauche de solution entre les deux parties, donnant une lueur d’espoir pour une éventuelle reprise du chantier.

Observés pour quelques jours en 2019 au niveau de la trémie de Ziadia à Constantine, les employés de l’entreprise finiront par abandonner carrément les lieux, car Andrade Gutierrez a refusé de conforter le terrain à ses propres frais. «L’entreprise brésilienne a refusé d’assumer les causes du glissement en les incombant à la Seaco, précisément aux fuites venant des réservoirs situés sur le territoire de la 5e Région militaire, placés sur le plateau d’El Mansourah. C’est vrai, il y a eu des pertes d’eau, mais la Seaco a réalisé des travaux d’étanchéité pour les châteaux d’eau il y a environ une année», a déclaré à El Watan Rachid Ourabah, Directeur des travaux publics (DTP) de Constantine.

Pour ce qui est de l’aboutissement des discussions sur la reprise des travaux, il ajoute : «Toutes les voies de médiation n’ont pas abouti. Donc, l’administration a décidé de résilier récemment  le contrat avec ce groupement algéro-brésilien de l’EPTP Sero-Est et Andrade Gutierrez. Le chantier sera repris par l’entreprise nationale Cosider», a affirmé le DTP de Constantine.

Et d’expliquer que le groupe Cosider prendra en charge le confortement du terrain et ce qui reste à réaliser des trois sections du pont, dont la trémie de Ziadia, le talus P1 et la route de Batna.

Concernant l’enveloppe octroyée à cette partie des travaux, la date de la reprise et les délais, le DTP s’est excusé de ne pas pouvoir donner plus de détails, jusqu’à l’achèvement des procédures administratives avec Cosider. 

Post Views: 308

Advertisements