Tlemcen : Comme un 5 juillet 1962


Jamais les Tlemceniens n’ont autant brandi l’emblème national, depuis le 22 février dernier, vendredi du premier mouvement populaire.

Aujourd’hui, la marche, qui a été phénoménale de part le nombre impressionnant des participants, a été plus que symbolique : fêter le 57è anniversaire de l’indépendance du pays, loin des officiels et avec des slogans appelant à une deuxième libération « Allah Yerham Echouhada, pour une république civile ! »

Inbranlables et ne cédant rien, les manifestants scandaient « Pas d’élection présidentielle avec la mafia, Libérez l’Algérie ! »

Les femmes et les enfants ont marqué leur retour avec force en cette  journée mémorable « C’est comme si on se libérait d’un colonisateur. C’est une manifestation particulière. Nous voulons un Etat civil et fort ! »

Insensibles au dernier discours de l’Etat, les manifestants priaient « Bensalah, partez, l’Algérie est entre nos mains ! »

Pas amnésiques du tout, les marcheurs exigeaient « Demandez des comptes aux voleurs, à la 3issaba, Rendez-nous les milliards. Viva l’Algérie, yetnahaw ga3 ! » et d’interpeller les magistrats « Juges, parlez, le peuple souffre !

Rejetant toute interférence dans la gestion du pays, ils revendiquaient « un Etat civil ».

Tlemcen, Maghnia, deux grandes villes de la wilaya qui résistent et exigent le changement sans concessions…

Post Views: 6