Tizi Ouzou : Marche des travailleurs de l’ETRHB


Les travailleurs de l’entreprise ETRHB Haddad, (Entreprise des travaux routiers, hydrauliques et bâtiments) ont investi, hier, la rue pour se faire entendre et réclamer la réalisation de leurs revendications qui s’articulent essentiellement sur le versement de leurs salaires non perçus depuis plusieurs mois.

Les protestataires ont ainsi organisé une marche dans la ville de Tizi Ouzou, pour maintenir la pression afin de voir leurs doléances satisfaites. Les marcheurs ont ainsi brandi des banderoles sur lesquelles sont mentionnés les mots d’ordre de leur mouvement de protestation. «Les hautes autorités du pays doivent intervenir en urgence pour préserver nos postes d’emploi.

Des pères de famille sont sans salaire depuis plusieurs mois, alors qu’ils doivent subvenir aux besoins de leurs enfants dans ces moments difficiles», clame un employé de l’entreprise.

Ainsi, après avoir sillonné les différentes artères du chef-lieu de wilaya, les marcheurs se sont dispersés tout en se donnant rendez-vous pour d’autres actions de terrain afin d’aboutir à la satisfaction de leurs revendications.

Pour rappel, les travailleurs de l’entreprise ETRHB ont interpellé le président de la République, à travers une lettre ouverte, dans laquelle ils réclament, entre autres, la préservation de l’entreprise et de son plan de charge. Selon des participants à la marche d’hier à Tizi Ouzou, des centaines, voire des milliers de travailleurs de l’entreprise risquent de se retrouver au chômage, après le gel des salaires en raison des difficultés financières que connaît l’ETRHB, qui fait face à une situation très difficile.

C’est pour cela, ajoutent-ils, que le recours aux actions de rue est devenu leur seul argument afin de faire réagir les pouvoirs publics à prendre en charge sérieusement leurs préoccupations. Notons qu’un administrateur a été désigné afin de gérer le groupe, mais cela, à en croire les protestataires, n’a pas apporté une solution définitive aux problèmes des travailleurs, étant donné que la situation financière de l’entreprise est toujours difficile.


Post Views:
5

Advertisements