Tebboune, hier, à l’adresse des cadres de la nation : «N’ayez pas peur !»


Abdelmadjid Tebboune annonce la centralisation des enquêtes sur les faits de corruption qui seront, de surcroît, soumises à autorisation.

Le président Abdelmadjid Tebboune invite les walis et les cadres à surmonter «la peur excessive» en vue de relancer la machine grippée des investissements au niveau local.

S’exprimant à l’ouverture, hier, de la rencontre gouvernement-walis, il revient longuement sur la lutte contre la corruption, tout en soulignant la nécessité de protéger les cadres intègres pour les encourager à prendre des initiatives tendant à faciliter les projets d’investissement.

«Nous sommes toujours déterminés à lutter contre le fléau de la corruption. Mais nous devons protéger les gestionnaires intègres. Nous l’avons souligné dans plusieurs instructions.

Cette démarche sera renforcée par un arsenal juridique. Pour la protection des cadres, il y aura un décret présidentiel», affirme-t-il, en rappelant les mesures prises dans ce sens, dont le bannissement des lettres anonymes dénonçant des faits présumés de corruption. «Ces lettres sont une arme à double tranchant. Elles découragent les cadres, comme elles freinent la dynamique de développement», affirme-t-il.

Lire la suite de l’article dans l’édition papier


Post Views:
135

Advertisements