Soupçonné d’avoir frappé à mort sa mère, un homme arrêté à Oran

Les violences et les crimes font presque partie du quotidien de la société algérienne, il ne se passe pas une journée sans que les médias ou que les réseaux sociaux ne relayent des histoires plus effrayantes les unes que les autres. Cette fois-ci c’est la wilaya d’Oran, qui a été frappée par un terrible drame, en effet, un homme soupçonné d’avoir frappé à mort sa mère a été arrêté.

Selon un communiqué des services de sécurité, les éléments de la brigade criminelle du département de la wilaya d’Oran de la police judiciaire en coordination avec la sureté de la wilaya de Ain El Baida, sont parvenus à arrêter un homme soupçonné d’avoir frappé à mort sa mère.

D’après la même source, les faits de terrible crime se sont déroulés, hier, le lundi 24 octobre 2022 durant l’après-midi, au niveau de la localité de Ain El Baida à Oran.

Les éléments de la police, affirment que les investigations ont mené à l’arrestation de l’homme en question, soupçonné d’avoir frappé à mort sa mère, âgé de 44 ans.

Pour conclure ce communiqué, rassure que l’enquête et les investigations se poursuivent, pour faire toute la lumière sur cet odieux crime, en ajoutant que toutes les mesures nécessaires et requises dans ce genre d’affaire seront prises.

Une femme tue sa belle-sœur et se fait dénoncer par son mari

Il y’a de cela quelques jours, la wilaya de Blida, plus précisément au centre ville de Oued Alleug a été le théâtre d’un horrible crime, qui a valu la vie à une femme âgée de 34 ans.

Le magistrat a rapporté quelques détails concernant cette affaire, en révélant que les coupables sont deux femmes, dont la belle-sœur de la victime, âgée d’une quarantaine d’années. La belle-sœur en question se serait confié à son mari sur ses agissements, ce qui lui a valu une arrestation.

La meurtrière s’est donc confiée à son époux, en lui révélant l’ensemble des détails reliés au crime. Il était donc au courant du lieu où était enterré le corps de sa sœur. Ce dernier s’est empressé de tout révéler aux autorités, à savoir que la victime est sa sœur. Les services de sûreté ont pu retrouvé le corps de la victime sur le lieu indiqué par le mari. De plus, l’arme du crime et les outils utilisés pour dissimuler ont été découverts sur place, soit une hache, une pelle et des ciseaux. Le corps de la défunte a d’ailleurs été mutilé à de nombreuses reprises pour tenter de cacher la véritable cause de la mort.

Pour conclure, aucun détail sur le mode opératoire n’a été communiqué, mais le corps a été transporté vers les services concernés afin d’effectuer une autopsie. Les deux accusées ont été placées sous mandat de dépôt pour  « non-dénonciation de crime » et  meurtre avec préméditation ».