Sonatrach : brevet d’invention pour l’Institut algérien du pétrole

L’entreprise pétrolière et gazière algérienne (Sonatrach) a obtenu une récompense. Le groupe Sonatrach a annoncé sur sa page Facebook que l’Institut algérien du pétrole (IAP) a obtenu un brevet d’invention. Il s’agit d’un certificat basé sur l’élaboration d’un procédé permettant l’évaluation du carbone organique total.

En effet, l’entreprise a révélé via un communiqué rendu public, ce samedi 14 janvier 2023, que l’institut relevant de la Sonatrach a obtenu un titre d’innovation. C’est l’Institut national algérien de propriété industrielle (INAPI) qui attribut ce brevet, qui porte sur l’estimation du carbone organique total dans les réservoirs du gaz à l’aide d’un système simultané de réflexion sismique et génétique.

C’est le professeur-docteur de l’Institut algérien du pétrole au Département de géophysique, géologie et ingénierie des réservoirs, Dr Sid Ali Ouadfeul, qui est à l’origine de cette invention, permettant donc le calcul du carbone organique total (COT). De plus, le chercheur a offert, avec son invention, la possibilité de régler et de mesurer le potentiel pétrolier dans les réservoirs de gaz.

Quel classement pour l’Algérie pour les découvertes de pétrole et gaz en 2022 ?

L’Algérie s’est classée première dans le monde arabe en termes de nouvelles découvertes de pétrole et de gaz au cours des huit premiers mois de l’année 2022 en cours, selon l’Organisation des pays arabes exportateurs de pétrole (OPAEP). L’organisation a précisé dans un rapport contenu dans son bulletin mensuel que l’Algérie a enregistré, depuis le début de cette année jusqu’à la fin du mois d’août dernier, sept nouvelles découvertes, dont quatre découvertes de pétrole et trois découvertes de gaz.

Dans ce classement l’Algérie est suivie par les Emirats, qui ont enregistré cinq nouvelles découvertes entre janvier et août 2022 (3 découvertes pour le pétrole, 2 pour le gaz), l’Arabie saoudite avec cinq découvertes de gaz, puis l’Égypte avec deux découvertes (une pour le pétrole et une pour le gaz), ainsi que la Syrie avec une découverte de gaz. Ainsi, les pays de l’OPAEP ont réalisé au cours des huit premiers mois de 2022 un total de 21 découvertes de pétrole et de gaz.

Au cours du deuxième trimestre de cette année, les États membres de l’OPAEP ont enregistré huit nouvelles découvertes, dont quatre en Algérie et quatre aux Émirats arabes unis.