Selon son PDG : «Sonelgaz envisage de recourir à l’endettement extérieur»


Pour le PDG de Sonelgaz, le marché financier international constitue une opportunité pour le groupe, qui pourrait y recourir pour financer de grands projets d’investissement.

Le groupe énergétique national Sonelgaz envisage de recourir à l’endettement extérieur pour financer ses projets, selon son PDG, Chaher Boulakhras, qui s’exprimait, hier, en marge d’une cérémonie de signature d’une convention-cadre avec le holding public Algerian Chemical Specialities (ACS/SPA).

Pour le premier responsable du groupe, cité par l’APS, le marché financier international constitue une opportunité pour Sonelgaz, qui pourrait y recourir afin de financer de grands projets d’investissement.

Chaher Boulakhras souligne ainsi que «le marché financier international pourrait constituer une solution pour financer les grands investissements de Sonelgaz et assurer la continuité de la mise en œuvre de ses plans de développement, que ce soit pour la production, le transport, la distribution, les services et les différents travaux».

Le PDG de Sonelgaz a également mis en avant l’intérêt que constitue pour son groupe le recours aux marchés financiers internationaux, dans le sens où il permet de «se financer à des conditions avantageuses et à des taux assez bas, ne dépassant pas les 3%, avec des échéances allant jusqu’à 15 ans».

Pour Chaher Boulakhras, «le financement extérieur des investissements de Sonelgaz serait un complément au financement local traditionnel, via les banques nationales et les fonds propres du groupe».

Le premier responsable de Sonelgaz, qui a indiqué que le dossier relatif au recours à l’endettement extérieur pour certains investissements était «en cours de préparation», n’a cependant pas avancé de chiffres concernant les besoins en financements extérieurs de Sonelgaz.

Post Views: 143