Rassemblement pour la libération des détenus d’opinion à Tlemcen


Les militants de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme et les enfants de l’enseignant universitaire Benhabib se sont rassemblés, hier, en face du siège du tribunal pour demander la «libération de Abdelmadjid et Issam Sayeh, respectivement ingénieur et fonctionnaire à l’université Abou Bekr Belkaïd, mis en prison depuis plus d’un mois, ainsi que tous les des détenus d’opinion en Algérie».

Ces deux détenus sont accusés d’«affaiblir le moral de l’Armée nationale populaire» en vertu des articles 75, 144 et 146 du code pénal et auxquels la chambre d’accusation a refusé d’accorder la liberté provisoire. Faleh Hammoudi, membre de la Ligue algérienne, estime que «c’est le manque d’ouverture et de dialogue vrai et réel qui engendre ce genre d’expressions. Les gens sont devant un mur de silence et, parfois, des déclarations comme celles-là sont sorties de la bouche de gens qui ne voient pas de solution à la crise que nous vivons. Ce sont des cris de colère…»

Et d’ajouter : «C’est une incarcération trop injuste pour des activistes qui n’ont exprimé que leurs opinions.» Le rassemblement d’hier était émouvant, avec la présence des enfants de Benhabib qui ont demandé, les larmes aux yeux, la libération de leur père. «C’est le premier Aïd que nous fêtons sans notre papa et personne que nous ne peut ressentir cette absence. Tous les enfants des détenus sont tristes et attendent le retour de leurs pères…»

Post Views: 0