Ramadan 2023 – Algérie : la viande rouge à 1200 DA/kg, promet ALVIAR

Le DG du groupe public l’Algérienne des viandes rouges (Alviar) a assuré hier, mercredi 11 janvier 2023, que les Algériens pourront acheter la viande rouge au prix de 1200 dinars le kilogramme, avant le début du mois de ramadan 2023.

En marge de la célébration du 48e anniversaire de l’Union nationale des agriculteurs algériens (UNAA), le directeur général d’Alviar, Lamine Derradji, a fait une déclaration aux médias dans laquelle il a affirmé qu’avant le mois de ramadan, la viande rouge sera disponible sur le marché algérien au prix de 1200 DA/kg.

Pour parvenir à cet objectif, le DG de l’Alviar a expliqué que le plan des pouvoirs publics consistait à importer de grandes quantités de viande rouge à partir « de pays frères et de pays d’Amérique du Sud ». Il s’agira aussi de reconduire l’opération d’acheminement de quantités supplémentaires de viande depuis les wilayas du sud algérien. Une solution que l’État a déjà mis en oeuvre l’année dernière.

| LIRE AUSSI : Ramadan 2023. La mesure de l’UGCAA pour baisser les prix de la viande

L. Derradji a ensuite assuré que ces viandes importées seront distribuées sur tout le territoire national et seront, dès lors, disponibles dans les 58 wilayas de la République, à des prix « qui n’excèdent pas 1200 DA/kg ». A travers cette démarche, l’Algérienne des viandes rouges vise, d’une part, à mettre fin la spéculation ; d’autre part, à réguler le marché d’une denrée dont les prix ont considérablement flambé au point de devenir inaccessible au simple citoyen.

[embedded content]

A noter que cette opération, comme le souligne le DG d’Alviar, a pour but « d’accompagner les agriculteurs en une conjoncture mondiale difficile à cause des conditions climatiques difficiles et de la sécheresse ayant provoqué le renchérissement des prix des céréales sur les marchés internationaux ».

Les Algériens rebaptisent les œufs « Kinder Surprise »

A coté de la viande, un autre produit alimentaire de large consommation a vu son prix grimpé en flèche ces dernières mois en Algérie. Vous l’aurez deviné, il s’agit des œufs, la désormais « ex » source de protéines du pauvre.

| LIRE AUSSI : Ramadan 2023. Disponibilité des produits, les précisions du ministère

Cette semaine, le prix du plateaux de 30 œufs a atteint le pic des 600 DA ! Si vous achetez à l’unité, un seul œufs vous coutera la modique somme de 20 DA, voire 25 DA. Face à cette situation inédite, certains commerçant ont décidé de jouer la carte de l’humour. Ainsi, dans une photo postée sur Facebook, nous pouvons voir un oeuf sur lequel le vendeur a écrit, au dessus du prix (22 DA), « KINDER ». Il faut savoir rire de son malteur…

œufs en Algérie

Devant la flambée des prix, un commerçant a décidé de rebaptisé ses œufs « Kinder » !

Il faut cependant savoir que le prix de gros des œufs se situe aux environs de 20 DA l’unité et que les détaillants prennent une marge de 2 DA. En outre, le quintal d’aliment pour poules pondeuses que les agriculteurs achetaient, dans les années précédentes, entre 4000 DA et 5000 DA, coute aujourd’hui 8000 DA. Mais est-ce la l’unique raison qui explique cette flambée ?