Prisonniers d’opinion : Lettre ouverte au procureur général d’Alger


Collectif Libertés Dignité Citoyenneté

Solidarité avec les prisonniers d’opinion

Lettre ouverte au procureur général d’Alger

Monsieur le procureur général ;

Plusieurs manifestants pacifiques arrêtés les vendredis 21 et 28 juin ont été inculpés pour « atteinte à l’unité nationale » et placés sous mandat de dépôt.

Unique pièce à conviction dans le dossier de cette sinistre mise en scène : l’emblème amazigh, symbole d’identité et de culture nord africaines, déployé aux côtés du drapeau national.

Le procès qui se prépare contre ces citoyens, que l’on veut frapper pour l’exemple, est une forfaiture qui rappelle une triste époque que nous croyions révolue, un attentat contre les libertés, une violation des lois de la république, un mépris de la Justice.  

C’est surtout un impardonnable crime contre la cohésion nationale, que des millions de compatriotes ont déjà condamné, en scandant  » les Algériens, khawa khawa ». Il vient s’ajouter à la condamnation de Hadj Ghermoul, qui a dit « Non au 5e mandat » avant tout le monde, et à la mort programmée de Kameleddine FEKHAR, coupable de désobéissance civique malgré les offres indécentes du sérail.

Dernière victime de cette agression liberticide contre l’Algérie, ses valeurs, et son histoire, Lakhdar Bouregâa, officier de l’ALN, a été jeté en prison et ciblé par une violente campagne d’injures et de dénigrement.  

 Monsieur le procureur général ;

Ce procès sera également le nôtre !

Pour avoir participé aux mêmes manifestations que les détenus que vous vous apprêtez à sacrifier pour sauver un régime délinquant ;

Pour avoir déployé le même emblème amazigh ;

Par solidarité avec les victimes de la répression et de l’arbitraire ;

Les signataires demandent à être inculpés pour « atteinte à l’unité nationale ».

Le jour du procès, nous serons dans le box des accusés, unis dans la diversité de nos convictions, pour vous dire une fois encore :

Yetnehaw ga3 – Ad ruhen akw – Tout le monde dégage !

Alger, le 03 juillet 2019

Premiers signataires (par ordre alphabétique) :  

– Salima ABADA (actrice)

Farid ABDELADIM (journaliste)

Hakim ABDELFETTAH (coordinateur de production)

Mehana ABDESLAM (professeur USTHB)

– Ramdane ACHAB (éditeur)

– Fazia AÏTEL (universitaire)

– Farida AÏT FERROUKH (universitaire)

– Arezki AÏT LARBI (journaliste, éditeur)

– Rabah AÏT MESSAOUD (retraité)

Nabil AIT SAID (architecte)

Arab AKNINE (ingénieur)

– Sanhadja AKROUF (militante féministe)

– Tewfik ALLAL (militant associatif)

Mohamed Ali ALLALOU (producteur et animateur radio)

– Laïla AOUDJ (actrice culturelle)

Nordine AZZOUZ (journaliste)

– Salah BADIS (journaliste)

– Omar BELHOUCHET (journaliste)

– Akram BELKAÏD (journaliste, écrivain)

– Azzedine BENABDESLAM (professeur USTHB)

– Nadia BENABDESLAM (médecin)

– Abdellah BENADOUDA (journaliste, éditeur)

Bahia BENCHEIKH EL FEGOUN (réalisatrice)

– BENFODIL (journaliste, écrivain)

– BEN MOHAMED (poète)

– Mustapha Ahcène BENKAROUN (enseignant en retraite)

– Ali BENSAAD  (professeur à l’Institut de géopolitique de Paris)

– Hocine BOUKELLA (musicien)

– Ali BOUKHLEF (journaliste)

– Omar BOURABA (militant associatif)

Safy BOUTELLA (Musicien)

Mansour BROURI (professeur de médecine)

– Salim CHAIT (ingénieur)

– Farid CHERBAL (professeur USTHB)

Fadéla CHITOUR-BOUMENDJEL (professeur de médecine)

Sofiane DEKKAL (avocat)

– Nacer DJABI (sociologue)

– Mohamed DJEBARA (professeur USTHB)

Samir EL HAKIM (comédien)

– Mouloud FETTOUM (ingénieur)

– Mokrane GACEM (journaliste)

– Ali GUENNOUN (historien)

Amina HADDAD (productrice cinéma)

– Belkacem HADJADJ (cinéaste)

– Mustapha HAMMOUCHE (journaliste chroniqueur)

– Mohamed HARBI (historien)

– Ali HARFOUCH (professeur USTHB)

Amine HATTOU (cinéaste)

– Abdelkader HOUALI (avocat)

Ramdane IFTINI (réalisateur)

– Ali IHEDDADENE (enseignant)

– Farid IHEDDDAENE (maître assistant USTHB )

– Arab IZERROUKEN (consultant)

– Salem KESSAL (professeur USTHB)

– Sid Ali KOUIDRI FILALI (militant politique)

– Hakim LAALAM (chroniqueur, écrivain)

– Slimane LAOUARI (journaliste)

Denis MARTINEZ  (artiste peintre, citoyen algérien)

Lyes MENACER (journaliste)

– Arezki METREF (journaliste, écrivain)

– Mohamed MOULOUDJ (journaliste)

– Hacen OUALI (journaliste)

– Akli OURAD (consultant international)

Moussa OUYOUGOUTE (journaliste et chercheur)

Sabra SAHALI (juriste)

– Sid Ahmed SEMIANE (auteur, réalisateur)

– Yasmina SIDHOUM (cadre)

– Rachid SIFODIL (professeur USTHB)

– Youcef TAHAR (journaliste)

– Khaoula TALEB IBRAHIMI (professeur des universités)

– Omar TIBOURTINE (médecin)

– Boualem SANSAL (écrivain)

– Yacine TEMLALI (chercheur en histoire, journaliste)

– Mohamed YAGOUNI (professeur USTHB)

Djamel ZENATI (militant de la démocratie)

Post Views: 664